Journal de confinement S02


  J’ai bien conscience avec mon épouse de faire partie des chanceux⋅es qui vivront ce confinement numéro 2 bien mieux que les personnes restées entassées dans leurs appartements d’ordinaire trop petits qui deviennent à nouveau des prisons.

Cela dit, nous allons sans doute aussi galérer un peu, mais nous l’avons choisi (pas le confinement, mais le lieu de ce confinement).

L’ordre des morceaux de ce billet se fait du plus récent au plus ancien.

Si tu veux m’écrire, pour causer de ce lamentable journal : jacques+confinement[@]foucry.net.

Aucune réponse n’est dû.

J26, mardi 24/11/2020

Des oiseux migrateurs encore aujourd’hui et toujours aussi magique.

Une bonne sieste et rien de plus…


J25, lundi 23/11/2020

Le chat a pissé dans le lit ! Sans doute trouvait-il que nous ne nous levions pas assez vite pour le nourrir. Sale bête !

Petite réunion (1h) avec mes collègues pour connaître l’avancement des projets. Je suis presque débarassé de cette saleté LDAP tri-primaire. On fait la mise en prod dimanche prochain.

Grosse réunion (mais sans micro) avec Exodus Privacy.

Nous avons bien sûr parlé du podcast de Xavier de la Porte, consacré à l’association. Vous pouvez l’écouter ici.


J24, dimanche 22/11/2020

Lever en fanfare par le chat qui fait mine de chier dans le lit. Sachant qu’il l’avait réellement fait il y a deux jours, nous avons tout fait pour éviter une nouvelle catastrophe. Mais non, rien. Est-ce une nouvelle stratégie de cette créature du diable pour nous faire lever ?

Pour éviter les bêtises sur mon serveur de production, je loue une machine chez Gandi pour comprendre et mettre en place les jails avec interface VNET.

Un peu de bricolage. J’ai dû découper du BA13 déjà poser pour faire un regard vers l’un des purgeurs du système de chauffage de la maison. L’abruti qui a rendu habitable le grenier n’avait pas pensé à cela. Je ne souviens lui avoir fait la remarque à l’époque et sa réponse fut quelque chose comme « ça ne sert à rien ».


J23, samedi 21/11/2020

Réveil bien trop tôt, sans savoir pourquoi… Rendormi après avoir nourri les chats. Du levé réel un peu plus tard (8h30, il ne faut pas réver aux longues grasses matinées de l’adolescence).

Quelques courses, chez le couple de maraîchers du coin. C’est amusant la rue tu hameau qu’iels habitent est aussi la délimitation entre deux départements. Et le hameau n’a pas la même orthographe que l’ont soit dans l’un ou l’autre département. Ce qui fait que j’ai, une fois de plus, bravé les anges du guet en traversant la rue. Non, je n’ai pas trouvé de travail.

Je suis un abruti qui a acheté une carte mémoire mais qui n’a rien pour l’utiliser sur son ordinateur.

J’ai fini par avoir ce que je voulais sur mon Fairphone, utiliser OsmAnd sur l’écran de mon automobile au lieu ces @&$&@ fournies par Google. Il faut que je pense à payer mon obole au développeur de la solution.

Je ne m’en suis aperçu qu’aujourd’hui, mais ce confinement nous a fait échapper à la vinasse annuelle issue de l’industrie pétrochimique de la vallée du Rhône…

J22, vendredi 20/11/2020

J’ai passé une nuit correcte… Il était temps.

J’ai encore passé beaucoup de temps sur mes jails et mes VNET. C’est assez rageant pour moi et sans doute énervant pour les copains qui tâchent de m’aider. J’avance d’un pas et j’ai l’impression de reculer de trois…

J’ai découvert que la scdard de 128Go que j’avais mise dans le Fairphone n’est pas assez rapide pour lui. Et donc il semble impossible de rooter le téléphone avec icelle. En remettant la première carte, de 64Go, et après l’avoir formatée, mon téléphone était à nouveau rooté. Va comprendre Charles.

Il va falloir que je pose des questions à ce sujet dans les forums adéquats.

J’ai oublié de vous dire hier, j’ai ouvert un compte Qobuz. Non pour écouter de la musique en flux (quelle idée sotte et grenue), mais pour acheter le dernier album (en espérant que ce ne soit justement pas le dernier) de Bruce Springsteen, “Letter for you”, au format flac. C’est de la bonne came…

J21, jeudi 19/11/2020

Pas grand-chose de neuf. J’ai passé une nuit horrible.

J’ai donc expédié rapidement ce que je devais faire pour mon employeur et suis allé me coucher vers 11h30 pour me relever à 15h30.

Encore maintenant j’ai sommeil…

J20, mercredi 18/11/2020

Aujourd’hui en jouant avec les jails et VNET, j’ai cassé le réseau sur mon serveur. Plus de mail, plus de peertube, plus de forum pour Exodus Privacy.

Je suis sorti faire des photos au moment du coucher de soleil pour avoir de belles couleurs, mais il n’est pas certain que le résultat soit à la hauteur de mes espérances.

J19, mardi 17/11/2020

C’est l’anniversaire de ma nièce. Pour une fois, je n’ai pas oublié \o/.

J’ai continué à jouer avec les jails et VNET et j’ai dû faire une fausse manipulation, c’est tombé en marche.

« Y a quechose qui cloche là d’dans, J’y retourne immédiatement… »

J’ai fait quelques courses et j’ai oublié des choses essentielles (je ne peux pas penser à tout, j’ai une petite tête).

J’ai également rerooté mon téléphone avec LineageOS 17.1 et écrit le maigre tutoriel qui va avec.


J18, lundi 16/11/2020

Je m’amuse en ce moment avec les jails FreeBSD avec des interfaces VNET. Spas facile de tout comprendre, je balbutie, j’ai l’œil qui divague…

Une petite réunion boulot (sur google meet, quelle horreur, même si ça marche).

Un peu de temps aussi sur mon application Android© que je n’arive pas à deverminer correctement. Il se passe des choses bizarres.

Sinon rien de spécial, juste le confinement.


J17, dimanche 15/11/2020

Je fais une pose sur les réseaux sociaux. Les complots, les contre-complots, les contre-contre complots commencent à me les briser menues.

Je me suis également mis en retrait d’une association…

Je me suis remis au développement de mon application Android©


J16, samedi 14/11/2020

Rien de notable. Nous avons, comme des millions de personnes, fait des courses.

Encore des passages de migrateurs. Nous devons être sur « oiseauxroute » pour en voir autant.

J’ai réussi à installer LineagesOS 17.1 sur mon Fairphone3+. J’ai retrouvé mes petits :-)


J15, vendredi 13/11/2020

Plusieurs évènements aujourd’hui tristes ou joyeux : * le 5e anniversaire de la tuerie du Bataclan ; * la sortie du nouvel album de AC⚡DC.

De mon côté pas grand-chose. J’ai passé une meilleure nuit que les précédentes, même si j’ai toujours une douleur au bout du majeur gauche et dans l’oreille droite.

Je n’ai pas tenté de nouvelles installations sur mon Fairphone. J’ai du mal à télécharger une image non officielle de LineageOS depuis sourceforge. Nous verrons cela demain… Ou un autre jour, rien ne presse, nous sommes confinés jusqu’à l’Apocalypse nucléaire (qui ne saurait tarder).


J14, jeudi 12/11/2020

J’ai encore mal dormi. Une oreille endoloriie, mon bras qui continue à jouer à Nikolas Teslas en m’envoyant des coups de jus…

Ce matin, comme beaucoup, j’ai télé travaillé pour mon employeur, j’ai fait de la documentation.

Et cet après-midi, j’ai rejoué avec mon Fairphone. Et cette fois-ci, après moult incompréhensions, j’ai réussi à le rooter. Ce ne fut pas une mince affaire et comme je n’ai rien trouvé de vraiment utile sur le web, j’ai décidé d’écrire mon propre tutoriel.

Peut-être que demain je mettrai une image non officielle de LineageOS.

J13, mercredi 11/11/2020

Quatre ans ! Voilà quatre ans que je vis avec mon nouveau greffon cardiaque (j’en avais déjà usé un pendant 20 ans).

Pas de grande fête, j’ai juste essayé d’éteindre la flamme du Soldat Inconnu.

Avez-vous remarqué que lorsque que l’on fête la paix, les retrouvailles entre anciens ennemis redevenus frères, il y a des militaires partout. Ne devraient-ils par rester cloîtrés dans leurs casernes, mort de honte pour tout ce sang versé pour rien ?

Pour ce qui est des activités du jour j’ai lamentablement échoué à faire mon LineageOS pour mon Faiphone. Je n’arrive même pas en suivant les instructions à installer twrp. Je me suis inscrit sur les forums Fairphone pour savoir ce qu’on y raconte.

J12, mardi 10/11/2020

J’ai passé une nuit horrible, à nouveau mal à l’épaule et des douleurs « électriques » dans le bout des doigts, avec des fourmillements.

Aujourd’hui, j’ai œuvré pour mon employeur. Je suis en train de m’« amuser » avec une configuration LDAP à trois serveurs primaires.

J’ai fait une bonne sieste et après avoir dûment rempli nos attestations de sortie, nous sommes allés faire des courses. Juste au moment du coucher de soleil.

Cette lumière orangée, rasante sur les arbres aux feuilles colorées de rouges, de jaunes, d’ocres donnait un effet sublime… Oui, nous avons bien fait de nous confiner en campagne.

J’ai découvert sur le wiki de LineageOS qu’il y avait enfin une version pour mon téléphone \o/. Malheureusement, le lien de téléchargement ne fonctionne pas…

Tant pis, je me lance dans la compilation de ma version puisque tout est expliqué. Je sens que Core Duo 2 de mon MacMini va chauffer.


J11, lundi 9/11/2020

Pas grand avouons le…

Trois coupures de courant.

Ah bon sang, ça faut la peine d’habiter à 10 Km d’une centrale nucléaire et a 15 Km d’un parc éolien. Comme chantaient les pierres qui roulent :

« Engie, engie… »

La première a sans doute eu raison de l’adaptateur secteur de mon ordinateur portable. J’espère que c’est garanti. Heureusement qu’en bon sysadmin je ai un de réserve. Mais il va falloir songer à faire un remplacement.


J10, dimanche 8/11/2020

C’est l’anniversaire de ma sœur. ½ siècle… Elle me rattrape… Mais je crois que je la devancerais toujours :-)

Mon épouse à fait du jardinage en coupant les branches que nous avons élagués hier pour les broyer et en faire du paillage ou de la matière sèche pour le compost.

Elle m’a sorti une chaise longue et j’ai glandouillé dans le jardin à regarder passer, encore et toujours, les migrateurs. Je ne me lasse pas de ce spectacle.


J9, samedi 7/11/2020

Toujours pas de grasse mat, les chats étaient résolus à nous gâcher aussi le week-end.

Nous avons pris le chaud (20°C) dans le jardin, taillé les arbres, le noisetier, le maigre cerisier et le prunier.

Nous avons assisté a trois passages d’oiseaux migrateurs.

J’ai continué à m’amuser avec mon Fairphone.


J8, vendredi 6/11/2020

Une semaine, une semaine que nous nous réveillons dans le confinement de la maison de campagne. Tout va bien, je dors, semble-t-il, mieux. Pas plus longtemps par ce que les chats veulent leur pitance à l’heure habituelle.

Incroyable, mais vrai, Chronopost m’a livré mon nouvel ordiphone avec un jour d’avance. C’est un Fairphone 3+.

J’ai voulu y installer une ROM alternative. Pas de LineageOS officielle ou non officielle. Tout ce que j’ai pu trouver, c’est /e/.

Basée sur LineageOS justement et ayant une version spécifique pour mon périphérique.

Je vous la fais courte, je suis revenu à la ROM d’origine.

Copie d’Apple pour la forme des icônes, certains comportements, etc. Ça ne marche pas. Après un redémarrage, le système ne voyait plus le WiFi de mon téléphone arguant un problème de matériel.

J’ai passé beaucoup de temps à transférer mes données, mais maintenant il semble que tout soit prêt.


J7, jeudi 5/11/2020

Je suis allé en ville m’acheter un cousin anti-escarres, mon fauteuil de bureau n’est pas des plus confortables.

J’ai branché mon ordiphone dans la voiture pour avoir de la musique. Comme par miracle la panne constatée la veille semble oubliée. Génial j’attends un autre ordiphone…

La vie me joue encore et toujours de sales tours.

Ce soir, ça fait une semaine que nous sommes à la campagne… Et une semaine de confinement. Pour l’instant tout va bien.


J6, mercredi 4/11/2020

Nous avons bravé l’interdiction de changer de région pour aller faire quelques emplettes dans le supermarché le plus proche.

J’ai fait tomber mon ordiphone et le bas de l’écran refuse de répondre aux sollicitations. Impossible de sortir d’une application ou même de se servir correctement du clavier.

J’ai démonté la bête pour voir si ce n’était bénin comme panne. J’ai perdu une TOUTE PETITE vis qui fermait le bouzin.

Et j’ai commandé, après moult recommandations un Fairphone 3+


J5, mardi 3/11/2020

Pas grand-chose. J’ai bossé mon quota d’heure pour mon employeur et j’ai réussi à résoudre un problème un qui tenait la jambe depuis un bon moment. Il faut maintenant avancer sur la suite.


J4, lundi 2/11/2020

Rien, un dimanche ordinaire. Un peu de soleil mais pas de sortie.


J3, dimanche 1/11/2020

Hum… Pas grand-chose à vrai dire. Ciel maussade, peu d’envie d’aller dehors. Réveillé trop tôt par les chats, j’ai dû me recoucher vers 9h.

L’après-midi fut tout aussi productive, avec une belle sieste (maudit soit les médicaments qui me prennent toute mon énergie).

J’ai voulu faire des travaux informatiques sur mon serveur resté en RP, mais voilà, je n’ai pas eu le temps de prévoir l’accès distant à celui-ci.

Mon instance nextcloud fonctionne et c’est heureux, pas la moindre connexion ssh aux machines de la maison et pas de vpn non plus.

Il va falloir que je trouve d’autres jeux…

J2, samedi 31/10/2020

Munis de nos attestations sur mon ordiphone, nous sommes sortis faire pléthore de courses, laissant de côté la sieste.

À 3 km de la maison, chez un couple de maraichers nous avons trouvés des courges, pommes et pommes de terre bio composent notre panier. Soudain, un bruit assourdissant que nous reconnaissons entre mille, des oiseaux migrateurs.

Tout d’abord au loin un regroupement, ils tournent et semblent attendre d’autres groupes qui arrivent de plus loin encore… Certains, sans doute fatigué d’attendre se mettent en chemin. Au jugé je dirais qu’il y avait une bonne cinquantaine de spécimens.

Et puis, au moment de repartir, des cris plus fort encore. Juste au-dessus de nos têtes, plusieurs triangles formés se croisent formant un passage qui dure au moins 5 minutes.

MAGIQUE

Ô les gens bienheureux ! Tout à coup dans l’espace
Si haut qu’ils semblent aller lentement, un grand vol
En forme de triangle arrive, plane et passe.
Où vont-ils ? Qui sont-ils ? Comme ils sont loin du sol !
Regardez les passer, eux, ce sont les sauvages
Ils vont où leur désir le veut : par-dessus monts
Et bois, et mers, et vents, et loin des esclavages
L’air qu’ils boivent ferait éclater vos poumons.

Et au retour, j’ai décidé de commencer ce « journal de confinement ».


J1, vendredi 30/10/2020

Arrivé tard dans la nuit, dans une maison froide, nous déchargeons la voiture, libérons les chats, et nous glissons bien vite sous la couette.

Réveil calme après une bonne nuit de sommeil.

Et puis, pas grand-chose sinon le travail.


J0, jeudi 29/10/2020

Après les annonces de la Présidence la veille, nous décidons, mon épouse et moi-même, que nous passerions le confinement dans notre maison de campagne. Mon moral en a besoin et comme nous télé-travaillons tous les deux, de lieu de notre activité importe peu.

Je fais quelques courses de dernière minutes et suis pris dans des bouchons épouvantables, à moins de 6km de l’appartement. Heureusement je connais les rues de ma commune et à l’occasion d’un embranchement, je laisse mes camarades de galère pour me glisser dans les petites rues de cette commune de la proche banlieue.

J’arrive tout de même très tard (20h45). Se pose alors la question : « braver le couvre-feu, risquer deux fois 135€ d’amende, ou passer le confinement dans l’appartement ». Je pense que je n’aurais pas supporté sans des séquelles psychiques, un deuxième confinement en région parisienne.

Il est plus de 21h quand nous nous dirigeons vers notre maison de campagne.