La restauration après le désastre

Nous avons vu dans un billet précèdent, comment mettre en place une stratégie de sauvegarde 3-2-1 à base de clefs USB.

Nous allons voir maintenant comment restaurer après un désastre.

« J’ai perdu un fichier »

Soyons francs, ce n’est pas la plus pénible si vous avez des sauvegardes régulières.

“Don’t Panic”

Cela vient de m’arriver… si si, je vous assure, je ne retrouvais plus les sources de mon blog…

Je vous donne la solution à mon problème de fichiers sources du blog, ZFS n’avait pas monté les données. Après avoir refait un point de montage propre, la commande sudo zfs mount -z a rétablie les choses dans l’ordre.

Et si j’ai effacé ces données ?

Il arrive (souvent) qu’en faisant du ménage on soit trop large dans nos coups de balais et on efface un dossier important.

Il faut alors prendre la clef qui dispose de la sauvegarde la plus récente (normalement vous en avez deux équivalentes et une troisième « en retard » chez votre tiers de confiance).

Il suffit alors de monter l’une des deux clefs de fouiller dans votre copie et de faire une restauration des données. Vous aurez alors perdu, au pire une semaine de travail (oui c’est beaucoup, mais n’est-ce pas moindre que de TOUT avoir perdu ?). Peut-être moins si vous avez mis un dispositif du type de Time Machine.

Pensez à faire la restauration dans un répertoire temporaire afin de vérifier que vous avez bien retrouvé ce que vous cherchiez sans effacer d’éventuelles traces restantes.

Si vous avez utilisé un logiciel pour faire vos sauvegardes, ce dernier va vous guider et vous aider à faire la restauration.

Et s’il m’arrive le pire ?

Vous avez perdus/vous êtes fait volé votre ordinateur. C’est malheureux mais pas mortel. Le problème est peut être plus financier qu’informatique (si vous avez des sauvegardes). Tous faire pour retrouver son matériel est naturel, mais paye rarement.

Il vous faut donc un nouveau pécé. Pensez au matériel de seconde main, au matériel reconditionné…

Avec Windows

Vous devez retrouver une version de Windwos qui corresponde à votre numéro de produit.

Si vous avez un compte Microsoft, la restauration du système devrait se passer facilement en demandant la réinitialisation de la machine. Je l’ai déjà fait, cela fonctionne plutôt bien mais c’est très long.

Il est aussi possible de récupérer sur le site de Microsoft une image iso de windows. Il faut utiliser la machine d’un ou une ami·e ou de la famille, avec une nouvelle clef USB.

Si vous avez eu la présence d’esprit de créer une clef de dépannage, partir de celle-ci simplifiera la remise en ordre de marche d’une nouvelle machine.

Une fois le système installé, vous vous retrouvez dans le cas « J’ai perdu un fichier » sauf qu’il y en a plus d’un. Vous pouvez faire la restauration directement à l’emplacement normal des données.

Avec MacOS

Vous avez une machine Apple, donc normalement déjà équipée de MacOS X. Il va falloir le mettre à jour, ce qui va être très long mais simple.

Là encore vous vous retrouvez dans le cas « j’ai perdu un fichier ».

Avec Linux

Vous l’avez choisi, vous l’avez :-). Dans votre malheur, vous avez la chance de pouvoir essayer une autre distribution de Linux, passer de Debian à RedHart (ou l’inverse). Essayer un *BSD ?

Comme pour les autres cas, la première étape est de récupérer le système. Sur une clef USB, depuis l’ordinateur d’un ou une ami·e puis l’installer sur votre nouvelle machine. Vous trouvez sur Internet moult façons de faire quel que soit le système de départ (que votre ami·e utilise Windows, MacOS ou Linux).

Et une fois de plus, c’est la procédure « J’ai perdu un fichier » qui s’applique.

Et si j’ai perdu aussi mes clefs de sauvegarde ?

C’est là qu’entre en jeu le tiers de confiance. Il a gardé pour vous une sauvegarde. Certes plus ancienne, mais qui ne va pas vous obliger à réécrire votre thèse ou vous condamner à abandonner vos études.

Mise en garde

Le temps de restauration est beaucoup plus long que le temps de sauvegarde. N’imaginez pas restaurer une machine en 2 heures, c’est illusoire.

Réflexions de bas étages

  • Oui, la sauvegarde et encore plus la restauration sont des opérations contraignantes. Plus vous automatiserez la première plus la seconde sera simple à réaliser ;
  • Le prix de 5 clefs usb est bien inférieur à celui d’une récupération de données dans un centre spécialisé ;
  • Il faut penser à avoir une ou deux clefs usb d’avance, ces petites bêtes sont fragiles ;
  • Une solution de sauvegarde à base de machine dans le nuage est envisagable si ce n’est pas votre seule sauvegarde.
  • Réfléchir à un PRA1, et à le tester régulièrement ;
  • Louer avec d’autres personnes, un morceau de nuage pour y faire des sauvegardes chiffrées (avec Borg par exemple). Chacune des personnes a son espace géré par le logiciel et les autres ne peuvent y accéder

Conclusion

Je ne prétends pas vous apporter LA solution à tous les risques possibles de pertes de données mais simplement vous donner des pistes de réflexions, vous indiquer les bonnes pratiques, qui ne sont pas toujours facile à mettre en œuvre, je le reconnais.

Mais, faites des sauvegardes et testez les de temsp en temps.


  1. Plan de Reprise d’Activité. Ce n’est pas valable que pour les entreprises. Il faut imaginer le pire et écrire le scénario de remise en ordre. ↩︎