Les aides (ou une partie) aux adultes handicapés.

Je vous ai parlé la dernière fois du handidcap, du ressenti de la personne handicapé (en tout cas en ce qui me concerne), de comment aborder une personne handicapé pour proposer de l’aide.

Cette fois-ci je vais vous parler de la jungle des aides (et encore je ne sais pas tout).

 Justement, je ne sais pas tout, je n’ai peut-être pas tout compris, je peux même raconter des sonneries. N’hésitez pas à me le dire par mail.

La MDPH1

C’est l’organisme principal qui va gérer vos droits. J’ai bien écris principal, parce que la CAF2, la CPAM et d’autres jouent un rôle.

La demande de carte

Dès que vous savez (par le biais d’un médecin, d’une évidencce) que vous êtes handicapé (ou qu’un membre de votre famille est handicapé), il faut faire au PLUS VITE le dossier de demande de carte d’invalidité. Le traitement prenant entre 6 et 9 mois (en Île-de-France).

Faites vous aider par un•e assistant•e sociale, iles sont là pour ça, c’est leur métier. Iles connaissent les textes et sauront vous guider pour remplir cette demande.

Les demandes varient bien sûr selon les handicaps.

L’aide à domicile

Dans ce dossier il y la facette « aide à domicile ». Je connais peu cette partie ayant la chance d’être accompagné par mon épouse qui prend bien plus que sa part dans cette histoire.

Sachez toutefois que les amémagements que vous solicitez sont discutés en commission et acceptés ou non. Et que la décision est longue pour parvenir de cette commission à vous. Et vient ensuite le passage à l’acte.

Petit exemple : Après une visite à mon domicile, l’ergothérapeuthe de la MDPH me propose une planche de bain pour faciliter la prise de la douche. Banco !

Là, il faut un devis, heureusement, j’avais le nom d’une entreprise qui propose ce genre de chose. Le devis est transmis à la MDPH et passe en commission souvent le mois suivant.

Le devis est accepté, j’avance les frais et j’envoie la facture acquitée, un RIB et tout le tremblement pour être payé le mois suivant.

En gros 3 mois pour une planche de bain à 25,83€ TTC.

L’aide à l’aménagement du domicile

La visite de l’ergothérapeute permet de mettre en lumière les difficultés du quoditien (faire à manger, se laver, se lever, se déplacer dans le logement). Des aménagements peuvent êtres proposés et financés par la MDPH.

L’aide à l’aménagement du véhicule

La conduite n’est pas forcément incomptabile avec le handicap. Là encore, la MDP peut financer tout ou partie de l’aménagement de votre véhicule ou l’achat d’un nouveau véhicule, adapté aux besoins de chacun•es. Voyez mon billet à ce sujet.

L’Aide aux Adultes Handicapés

L’AAH est elle aussi attribué par une comission de la MDPH. Mais elle est versée par la CAF.
Il faut donc envoyer à cet organisme moult justificatifs, dont, l’attestation d’imposition de l’année précédente. Il est donc calculé, grâce à un savant algorithme, si vous avez droit ou non au versement de cette aide. Et le calcul se fait sur les revenus du foyer. Conjoint•es et enfants sont pris en compte. Ce qui fait que j’ai droit à cette aide, mais je n’ai pas le droit de la percevoir.
Ajoutons que le compte sur le site internet de la CAF a été fait au nom de mon épouse. Je l’ai mal pris. Parce que je suis handicapé, par défaut, je suis incapable de m’occuper de mes affaires. Il a fallu que je bataille pour faire rétablir le compte à mon nom.

La pension d’invalidité

Cette fois, c’est la CRAMIF3, qui s’occupe du versement de cette pension. Elle est calculée sur les dix meilleures années de travail avant la date du premier arrêt de tavail concernant l’invalidité. Avec ces données est calculé le salaire trimestriel moyen de référence, mais aussi le montant brut de la pension qui ne peut exéder 50 % du dernier salaire.
Cette pension est versée tous les mois, entre le 8 et 13 du mois (c’est réglé comme du papier à musique). Comme il n’est pas interdit à une personne invalide de travailler (même contre l’avis du médecin conseil de la sécurtié sociale), il est envoyé de loin en loin (tous les mois, tous les 3 mois, tous les 6 mois ou tous les ans), une demande de déclaration sur l’honneur de ressource. Sur celle-ci le pensionnaire doit indiquer pour qui il a travaillé, les montants perçus, mais aussi les montants perçus d’une éventuelle prévoyance souscrite par l’employeur, les pensions militaires, les aides supplémentaires, etc.
Les montants indiqués sont toujours en brut. Si pendant 2 trimestres de suite les montants déclarés dépassent le salaire trimestriel de référence, le montant de la pension est réduit et le versement peut-être suspendu.
La CRAMIF m’a convié à une demie journée d’information sur mes droits et mes devoirs. Franchement, allez-y. On y apprend de nombreuses choses.

La prévoyance souscrite par l’employeur

Il arrive (et c’est mon cas) que l’employeur souscrive un contrat de prévoyance qui peut amener au versement d’une nouvelle pension. Là encore les justificatifs à fournir sont nombreux, dont une déclaration sur l’honneur de ressources.

Les autres aides

Il existe d’autres aides, auxquelles je n’ai pas droit et donc que je ne connais pas. Il faut se renseigner auprès de la CPAM et de la CRAMIF (dans mon cas) pour avoir un rendez-vous avec une assistante sociale.
Pensez également à contacter les services sociaux de votre commune (si celle-ci est importante). Il est possible qu’ils disposent de budget pour des aides, aux transports, au logement, etc. Par exemple les services de la voirie peuvent étudier la mise en place d’une place réservée aux personnens handicapés à proximité de chez vous.4
Il est évident que les personnes handicapées avant d’avoir travaillé ou de naissance bénéficient d’autres aides dont je n’ai pas connaissance.

 Si vous bénéficiez d’autres aides nationales dont je n’aurais pas connaissances, n’hésitez pas à m’en toucher un mot par mail, je serais ravi de compléter ce billet avec vos informations.


  1. Maison Départementale des Personnes Handicapés. C’est une administration qui nous coûte un pognon de dingue, mais également un lieu d’information. Il y en a une par département. [return]
  2. Caisse Action Familiale. Là encore, si vous n’avez besoin de rien, ils sont là. [return]
  3. Caisse d’Assurance Maladie de l’île de France. Il y a fort à parier qu’il y a l’équivalent en région, voyez à ce sujet l’article de wikipédia. [return]
  4. Cela n’en ferra pas votre place, mais une place de plus, disponible pour chacun. [return]