J’ai fait du kéfir

Il y a bien longtemps que je n’ai pas fait de billet dans cette rubrique, parce que je n’avais rien à dire. Mais une « nouveauté » m’a échue dans les mains et maintenant que je maitrise un peu le sujet, je peux en parler.

On m’a donné des graines de kéfir \o/.

Mais de quoi cause-t-il ?

Pour éviter de dire des sornettes sur le kéfir je vais vous renvoyer sur wikipédia pour une explication.

Donc, c’est à la fois point de départ, les graines et le point d’arriver, la boisson.

Donc, on m’a donné des graines de kéfir et j’ai mélangé les recettes de plusieurs personnes plus savantes que moi sur ce sujet (qu’elles se voient ici, remerciées chaudement), pour faire ma propre recette.

Préparation

Listons les ingrédients et le matériel nécessaire.

Les ingrédients

  • un agrume, souvent un citron ;
  • un « témoin » et apporteur de « carburant » pour les graines, une figue sèche ;
  • de l’eau (on commence doucement avec 1 litre, pour voir si ça plait) ;
  • du sucre (je prends du sucre roux non raffiné, mais chacun fait fait, c’qui lui plait, plait… );
  • votre imagination.

Le matériel

  • deux bouteilles de 1 litre, si possible en verre ;
  • un « chinois » (c’est une passoire conique) ;
  • un petit récipient en verre qui ferme (type bocal de confiture) ;
  • une planche à découper (pour ne pas saloper la nappe de tatie Fernande) ;
  • un bol (ou assimilé) ;
  • un couteau.

C’est parti

Dans une première bouteille on met « un peu » de graine de kéfir, D’aucuns parlent de 25g, je trouve ça énorme. Mon unité de mesure étant pifométrique (le creux de la main), je pense que 5g sont suffisant. Vous adapterez selon vos expériences.

On met de l’eau (non, pas un litre, mais presque).

Sur la planche à découper et à l’aide du couteau (sans vous blesser, bande de maladroits que vous êtes), on enlève la peau du citron (on va dire que vous avez choisi le citron comme agrume) et la seconde peau, blanche du même agrume. On divise en quatre quartiers (on enlève le blanc au milieu aussi) et on met dans la bouteille.

On ajoute notre figue séchée. Personnellement je lui fais quatre entailles, imaginant que cela donnera du goût à la préparation et environ (je n’ai jamais pesé) 50g de sucre.

L’attente

Tel Achille, on se réfugie dans l’attente, en général vingt-quatre heures. En fait, on attend sagement que la figue soit montée à la surface du liquide.

Le tri (sélectif)

On commence par retirer de la bouteille les quartiers de citron et la figue. On les garde dans le bol.

À l’aide du chinois on filtre le liquide vers la seconde bouteille, Cela permet de récupérer les graines de kéfir. Souvent (mais pas toujours) il y en a plus que ce que vous avez mis au départ.

Dans le bol, on presse les quartiers de citron et la figue, le jus obtenu est ajouté à la seconde bouteille.

Les graines

Vous avez récupéré au minimum votre mise en graine, elles gisent dans le chinois.

On les rince à grande eau et on les met dans le petit récipient qui ferme on y met environ 20g de sucre et les graines de kéfir. Le tout passe au réfrigérateur jusqu’à la prochaine fois.

Retour vers la seconde bouteille

Dans la seconde bouteille, vous allez mettre votre imagination sous la forme de fruits, d’herbe aromatique (menthe, verveine, etc) et vous allez fermer hermétiquement la bouteille qui file au réfrigérateur.

Retour à Troie

On attend encore environ 24 heures.

Au bout de ce laps de temps, la boisson est prête. À l’ouverture vous devez entendre un petit pschiiiit, signe de la présence de gaz, ce qui est bon signe.

Tous les jours, veillez à faire sortir le gaz pour éviter un geyser (si si, il parait que).

Et après ?

Après ? Si la boisson vous a plu, vous pouvez recommencer le processus en utilisant les graines qui vous attendent (qu’est-ce que l’on attend dans cette recette) au réfrigérateur.

Lorsque vos graines se seront suffisamment multipliées, il sera temps d’en faire sécher une partie. Et quand vous en aurez une belle réserve, il sera temps de partager votre trésor pour que d’autres puissent à leur tour faire du kéfir.

Comment se procure-t-on des graines kéfir ?

C’est le plus difficile de la recette. Vous pouvez en acheter sur Internet. Ou bien faire appel à vos réseaux pour savoir qui serait partant pour vous envoyer un peu de ses graines séchées.

Conclusion

Il n’est pas nécessaire d’acheter une machine à gazéifier l’eau, les graines de kéfir le font pour vous. Les morceaux de fruits de la seconde bouteille peuvent être mis dans une salade de fruit (jolie, jolie), ou mangés en dessert.