Jacques Foucry bio photo

Jacques Foucry

IT, râleur, faiseur de pain et d’autres choses

Email



Où l’on voit comment améliorer notre métier à tisser.

Le problème

J’avais décidé d’employer des morceaux de manche à balai au lieu des morceaux de section carrés proposés par Manu dans son montage original. C’est une mauvaise idée. En effet, la laine glisse sur le manche à balai rond et il est plus difficile de maintenir l’ouvrage en place.
Autre écueil, la tension des fils est difficile à maintenir, il faut un dispositif qui nous aide.

Les changements

Le principal changement à la structure actuelle est le changement des montants par des éléments plus large afin d’y mettre une roue percée. Nous allons également changer les morceaux de manche à balai par des morceaux plus longs, qui pour l’instant restent ronds.

Les ajouts

Nous allons ajouter deux roues percées qui permettront, grâce à un tourillon, de maintenir une tension uniforme.

Les dessins

La roue percée.

Les parties en vert doivent être retirées.


La roue fait 68 mm de diamètre1, chacun des huit trous fait 6 mm de diamètre (celui des tourillons qui seront utilisés) et le carré central fait 12 mm de côté2.


La difficulté étant bien sûr de faire le trou carré au centre. Pour cela, j’ai percé des trous avec une mèche fine (4 mm) aux quatre coins du carré. Le centre était déjà percé. J’ai ensuite utilisé un cutter pour finir ce trou.


Attention : les bords de votre scie cloche sont certainement plus épais que votre trait de crayon. Commencez par faire vos deux rondelles de bois sur lequelles vous ferrez le tracé.

La roue percée, le dessin
La roue percée, le résultat.

Les montants

Ils ressemblent furieusement aux précédents, ils sont simplement plus larges en haut et en bas. En haut, ils font 9 cm, en bas 14 cm et 14 cm de haut. Nous devons percer un trou pour permettre le passage des axes. Ils doivent donc être d’un diamètre légèrement supérieur à celui du manche à balai pour pouvoir tourner. Mon manche à balai fait 22 mm de diamètre, j’ai donc fait des trous de 23 mm de diamètre.


On ajoute un trou qui doit correspondre aux trous de la roue. Celui-ci accueillera un tourillon qui maintiendra la tension des fils.


Attention : seuls deux des quatre montants ont besoin de ce trou supplémentaire.


Il nous faut quatre montants.


Les nouveaux montants.

Les axes

Taillés dans un manche à balai (le mien fait 22 mm de diamètre), les axes, qui vont porter les fils et le galon déjà fait, sont plus longs (23 cm) que les précédents. Ils doivent en effet faire la totalité de la largeur du métier à tisser, montants compris, plus l´épaisseur de la roue percée et de quoi avoir un trou du diamètre d’un tourillon.


Leur profil change lui aussi. Pour que la roue percée soit un tant soit peu solidaire de l´axe, nous avons un trou carré au centre de la roue et nous devons donc avoir une section carrée sur l’axe. Il reste nécessaire que l’axe tourne sur lui même au niveau des montants. Ici donc la section est ronde, du diamètre originel du manche à balai.


Nous avons vu que pour mieux tenir les fils et le galon déjà fait, une section carrée était préférable3. Entre les deux montants, nous aurons donc une partie, sinon la totalité de la longueur de section carrée. Il n’est pas nécessaire que cette section soit de la même taille que l’extrémité.


Arrive le second montant avec une section ronde sur l’axe qui se termine un peu après le montant.


Nous devons également percer deux trous à chacune des extrémités des axes pour y glisser un tourillon charger de maintenir l’axe et la roue en place.


Les nouveaux axes (en marron les sections rondes et en rosé les sections carrées)

Une fois terminés, voilà à quoi ressemblent mes axes :

Les axes terminés.

Le montage

Le montage est grosso modo le même que celui de la première version. Les axes ne sont plus fixes, mais mobiles, ils tournent dans les trous des montants et sont maintenus en place par les tourillons qui les traversent à chaque extrémité. À l’une des extrémités on ajoute la roue percée.

Le montage final, un axe avec les montants et la roue percée.

le fichier du plan

Pour vous aider, je vous mets à disposition le fichier du plan (les montants, les roues et les axes) au format svg. Celui-ci est facilement exploitable avec inkscape.

Pour finir

Je trouve peu pratique d’utiliser des tourillons pour maintenir les roues. J’ai utilisé mes chutes de bois pour faire deux accessoires plus longs que les tourillons et donc, je l’espère, plus faciles à manipuler.

Mes deux petits accessoires destinés à remplacer les tourillons.

Mise à jour

Contrairement à ce que je pensais, les axes carrés ne sont pas mieux pour maintenir correctement les fils en place. J’ai donc décidé de les évider pour permettre de faire un noeud suffisamment important et que celui-ci facilite la tenue des fils.

J’ai réalisé ce percement en faisant plusieurs trous, à la perceuse, avec une mèche de 8mm4. Ces trous sont suffisamment près les uns des autres pour les réunir ensuite avec un cutter. Il faut poncer avec du papier de verre afin d´avoir une fente bien propre et éviter ainsi que la laine accroche.

Voici le résultat, avec l’une des roues et les tourillons qui maintiennent l’axe.

Une roue percée, un axe évidé et les tourillons.

La tension des fils

La tension des fils n’est pas satisfaisante. Après avoir discuté avec un collègue qui fait du tennis, l’emploi d’un poids de valeur fixe (je n’ai pas encore cette valeur en tête) pourrait améliorer les choses. Je fais des tests et je vous tiens au courant.


Billet Précédent

  1. J’ai choisi ce diamètre parce qu’il correspond à celui des scies « cloche » que l’on trouve dans le commerce. 

  2. À ma palette d’origine j’ai préféré une pièce de bois moins épaisse. J’ai trouvé le couvercle d’une caisse de transport de bouteille de vin. Votre caviste pourra sans doute vous procurer cela. 

  3. Une autre possibilité est de faire dans les axes des fentes suffisamment larges pour passer les fils. Ce genre de travail demande un matériel que je n’ai pas et sans doute des axes d’un diamètre supérieur5

  4. La grande peur est que cette fente fragilise le montant. Ne faites pas des trous trop grands. 

  5. Finalement je me suis débrouillé. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.