Jacques Foucry bio photo

Jacques Foucry

IT, râleur, faiseur de pain et d’autres choses

Email



Où l’on voit ce que l’on peut faire avec le métier à tisser.

Que faire ?

Voilà, notre métier à tisser est prêt, fini, amoureusement poncé, peut-être verni. Mais qu’en faire ?

Nous allons faire des galons pour mettre en bas de nos rideaux, de nos costumes médiévaux, nos aumônières, etc.

La technique

La technique du tissage « aux cartons » est l’une des plus simples à mettre en œuvre (avec celle du peigne, mais je n’en parlerai pas). Je ne vais pas vous expliquer comment cela fonctionne.

Le tutoriel

Micky a fait un excellent tutoriel sur le sujet.

Des conseils

Je vais simplement vous donner des conseils basés sur ma toute fraîche expérience :

  • la tension des fils est extrêmement importante. Tendez-les biens entre les deux barreaux de votre métier à tisser. Il faudra sans doute améliorer le modèle pour y inclure un dispositif de tension des fils (j’ai déjà trouvé des plans pour cela) ;
  • vérifiez deux, trois fois, voire plus les passages de vos fils dans les cartons ;
  • j’ai réalisé mes cartons dans des cartes à jouer « Bicycle »1. Bien que solides, elles ne sont pas assez rigides et je pense investir dans des cartes en bois. On en trouve dans les foires médiévales, mais également sur le site Etsy (ici et ) ;
  • Investissez aussi dans une navette, c’est bien plus facile pour passer le fil de trame.

Un début de résultat

Et voilà ce qu’a donné mon deuxième essai (le premier était tout raté, je m’étais embrouillé dans les cartes et je n’avais pas assez de tension sur mes fils).

Deuxième essai de galon

Billet Précédent | Billet Suivant

  1. Que mes amis se rassurent, je n’ai pas massacré de belles cartes Bicycle, je ne me suis servi que des Jokers et de celles qui présentent les différents types de jeux disponibles. 


Article suivant :

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.