Jacques Foucry bio photo

Jacques Foucry

IT, râleur et faiseur de pain

Email

Où l’on va voir comment faire un autre type de métier à tisser



J’ai toujours, malgré mes divers essais, des problèmes de tension de mon ouvrage. Je vais essayer un autre type de métier à tisser. Contrairement au précédent, celui-ci n’a rien d’historique. Nous allons utiliser des vis, des écrous et de la colle à bois.

Note : contrairement au métier à tisser précédent, celui-ci n’est pas historique du tout. Il est toutefois plus pratique pour gérer la tension des fils.

Le plan de départ

Les explications qui vont suivre ne sont qu’une interprétation de cette page1.

Le bois

Nous aurons besoin de :

  • une planche de 10 cm X 76 cm. J’ai taillé la mienne dans une des planches de ma palette (pièce A)&bnsp;;
  • deux montant de 8 cm X 30 cm. Des morceaux de pin, il est possible de recycler des morceaux de meubles Ikea, par exemple les étagères IVAR (pièces B) ;
  • un autre morceau de pin, ressemblant aux montants que nous avons déjà, mais plus court 13 cm suffissent (pièce C) :
  • une autre planche de 40 cm X 15 qui servira de support (pièce D) ;
  • 7 morceaux de torons de 13 cm X 2.5 cm de diamètre, manche à balais par exemple.



La grande planche de base (pièce A)
Les deux montants en pin (pièces B)
le morceau de pin pour la tension (pièce C)
Les torons qui assurons le passage des fils

Les vis

Nous aurons besoin de vis :

  • 10 vis à bois assez longues (15 cm X 5 mm)2 :
  • une vis avec un écrou papillon, elle aussi assez longue (15 cm X 5mm) 
  • une rondelle de métal de grand diamètre (3 cm) et percée d’un trou de 5mm.
Nous utiliserons dix vis de ce type
et une vis comme celle-ci avec un écrou papillon

Les outils et autres fournitures

La liste (non exhaustive) des outils dont nous aurons besoin :

  • un tournevis ;
  • une défonceuse (si vous en avez une, sinon une scie à chantourner fera l’affaire)  ;
  • des serre-joints ;
  • de la colle à bois ;
  • une mèche à bois de perceuse de diamètre suffisant pour les morceaux de torons ;
  • une mèche à bois de 5 pour faire les prétrous ;
  • une scie égoïne ;
  • une scie à métaux.

Étape 1, préparation de la planche principale et des montants

Sur cette planche nous allons évider les emplacements pour les deux pièces B. Cela se fait sur toute la hauteur de la pièce A. La profondeur est égale à la moitié de l’épaisseur des pièces B. Le premier emplacement se trouve au bord de la pièce et le bord gauche du second se trouve à 33 cm du bord droit de la planche.

La planche de base préparée

Nous ferons le même évidemment sur les pièces B afin que celles-ci s’ajustent parfaitement sur la pièce A.

Les pièces B prêtes à l’emploi

Étape 2, l’assemblage des pièces A et B.

Nous allons assembler nos trois pièces en utilisant de la colle à bois et les serre-joints. Il est nécessaire de laisser le montage suffisamment longtemps au séchage. Ne croyez pas les indications de la colle qui affirment que le séchage ne dure de 20 minutes.

Note : mettez des cales de bois au niveau entre les pièces du métier et les serre-joints. Cela évitera de marquer le bois.

Séchage en cours

Étape 4, les trous

Nous allons maintenant percer les trous qui accueilleront les torons de passage des fils.



Chacun des montants (pièces B) doit disposer de 3 trous. Tous doivent être centrés sur la largeur de la pièce et faits au même niveau sur les deux pièces.



Ces trous ne DOIVENT pas traverser les montants, mais s’arrêter juste avant de percer. La mèche que vous utilisez doit pouvoir vous aider. Arrangez-vous pour que juste la pointe de celle-ci affleure de l’autre côté (et sans vous blesser s’il vous plaît).



Le premier est en haut, à 3 cm du haut de la pièce, le deuxième est à 2 cm de la pièce A et le troisième et à 2 cm sous le bord de la pièce A 3.

Étape 5, la fente de réglage de la tension

Cette fente est à faire sur la pièce A, à 5 cm du bord gauche de celle-ci et sur une longueur de 5 cm. La hauteur est de 6mm (pour laisser passer la vis de serrage). 4

Note : c’est ici que vous aurez besoin de la scie à chantourner.

Étape 6, la fixation des torons

Nous allons faire dans chacun des torons un pré-trou qui va nous aider à passer les vis. Pour faire ce pré-trou correctement, positionnez le toron dans son logement et utilisez la marque de préparation des trous faire à l’étape 4. On utilise une petite mèche à bois (4mm).



Une fois les pré-trous réalisés, on retire les torons, on encolle les logements (ceux de l’étape 4), on met en place les torons et à l’aide des vis à bois, on fixe les torons. Laissez 24 heures au moins pour que la colle sèche correctement.

Étape 7, la pièce de tension (pièce C)

Dans la tranche de cette pièce, nous allons, comme précédemment, faire un pré-trou (cette fois, utilisez une mèche du même diamètre que la vis). Ce trou doit être assez profond sans toutefois risquer d’engloutir toute la vis.

Note : Dites vous que vous devez laisser de quoi traverser la pièce A (dans la fente de l’étape 5), mettre la vis papillon, la rondelle et vous laisser un peu de marge.

Une fois le prétrou terminé, visez dans ce trou et à la bonne longueur. Puis retirez la vis, mettez de la colle à bois dans le trou et remettez votre vis.

Note : Comme j’ai bien raté la fente de réglage, je me suis faire dans une chute de bois, une rondelle.

Pour finir, nous allons, à l’aide de la scie à métaux, couper la tête de la vis. Passez un coup de lime pour adoucir les bords et éviter ainsi de vous blesser.



Une fois de plus on laisse à la colle le temps de bien sécher.

Étape 8, la pièce D, la base

Pour que notre métier à tisser tienne sur une table, nous allons ajouter notre dernière pièce. Celle-ci est à mettre sur la tranche de la pièce A, en dessous. Pensez à faire des prétrous pour vous aider. J’ai mis 3 vis à bois pour correctement maintenir l’ensemble.

Et c’est fini

Voilà, votre nouveau métier à tisser est prêt. Il reste à apprendre à l’utiliser. Vous trouverez de nombre tutoriaux sur Internet, et je compléterais cet article.

Le métier à tisser terminé
  1. Je ne suis pas très doué en travail du bois, je débute, soyez indulgent (en plus je ne suis pas super outillé). 

  2. Je ne veux pas faire de publicité, mais les vis de marque sparks sont très bien. 

  3. Regardez les photos et schéma de l’article sur lequel je me base. 

  4. N’ayant ni scie à chantourner ni défonceuse, j’ai fait cela à la perceuse et le résultat n’est pas des plus heureux. 


1 Commentaire

De : Pierre

Bonjour, les tourillons de 13x2.5 cm doivent ils êtres entierement traverés par les vis de 15x5 et si oui comment faites vous pour les percer sur toute la longueur sans dévier? Les pré-percer avec une mêche peut aussi entrainer un trou de travers. Quelles méthodes utilisez vous? Merci pour votre réponse

☞ Les vis de 15x5 ne traversent pas entierement les torons, elle ne sont pas assez grandes pour cela. N’oubliez pas que vous avez aussi l’épaisseur de pièces B. Pour viser ces pièces, je commence par mettre les torons dans leurs logements et j’utilise la marque faite par la mèche qui a servie à faire ces logements comme repère de début de trou. Avec une mèche fine (4mm) je perce doucement dans le toron, sur une profondeur raisonnable. Une fois collé, je visse dans ce trou le plus loin possible (sur presque la totalité de la longeur du toron). Je vous accorde qu’il s’agit d'une opération délicate, à réaliser doucement.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.