Jacques Foucry bio photo

Jacques Foucry

IT, râleur et faiseur de pain

Email

Où l’on va voir que faire une brioche, c’est facile.



Pourquoi une brioche et pas un sanglier sauce Grand-Veneur ?

J’avais un beau levain qui gonflait bien (il doublait de volume toutes les six heures). J’avais déjà plein de pain (je venais d’entamer un pain de 1,775 kg). Ne voulant pas jeter mon levain, je me suis lancé dans la brioche.

Et puis, je n’aime pas le gibier.

Les ingrédients

  • 200 g de levain, le même que celui du pain (cf Je fais mon levain) ;
  • 2 œufs + un jaune1 ;
  • 125 ml de lait ;
  • 500 g de farine ;
  • 50 g de sucre (comme j’utilise de rapadura qui à un pouvoir sucrant supérieur au sucre raffiné, je n’en ais mis que 40 g) ;
  • du sel (10 à 15 grammes selon votre goût)2
  • 75 g de beurre mou.

On peut ajouter une lichette d’eau de Fleur d’Oranger.

La recette

Nous n’utiliserons le beurre qu’à la fin (ou pas loin), nous allons donc le sortir tout de suite (et peut être même avant).

Dans un saladier, mélangez les ingrédients dans l’ordre de leur énumération (sauf le jaune d’œuf supplémemtaire). À chaque étape, on amalgame le mélange. D’abord au fouet, puis au moment de la farine, on retrouve notre instrument préféré, les doigts3.

Attention, si comme moi vous utilisez de rapadura, celui-ci a tendance à faire des gros cailloux. Pensez à les réduire avant de l’incorporer.

Enfin, on ajoute le beurre, que l’on finit d’écraser dans les mains. On manipule la pâte jusqu’à absorption complète du beurre par l’appareil4.

Le repos

Votre pâte va maintenant travailler pendant une phase de repos. J’ai laissé la mienne 1 heure et ½. Comme pour le pain, on la laisse sous un torchon (propre).

Le mise en forme

Nous allons retravailler notre pâte en ajoutant un peu de farine pour lui donner une consistance plus proche de la pâte à pain.

Ensuite, c’est à vous de voir :

  • simplement dans un moule, comme ça 
  • en découpant trois pâtons que vous allons à la même longueur pour faire une tresse (un beau défi pour une première) ;
  • en divisant la pâte en boule et en plaçant les boules dans un moule à cake, moule à gaufre, sapajou, ectoplasme… J’ai utilisé un moule à savarin.

Le repos bis

Toujours sous un torchon, on laisse la pâte reposer à nouveau, cette fois-ci 2 bonnes heures.

La finition

Préchauffez le four à 180℃.

Pour avoir une belle croute dorée, à l’aide d’un pinceau (de cuisine bien sûr, ne prenez pas ceux qui marinent dans l’essence de térébenthine depuis 2 ans), badigeonnez le jaune d’œuf sur le dessus de votre brioche.

Enfournez pendant 30 minutes.

Laissez refroidir pendant 15 minutes avant de démouler et laissez refroidir plus longtemps avant de déguster.

Et à quoi cela ressemble-t-il ?

Voilà deux photographies de ma brioche, la première au sortir du four, la seconde, le lendemain à la découpe, pour le petit déjeuner.



Note : je n’ai pas de photographies des différentes étapes, parce que c’était ma première tentive et que je ne savais pas si le résultat faudrait un article de blog. La prochaine fois, je prendrais des images.

  1. nous verrons très rapidement comment exploiter ce blanc surnuméraire. 

  2. j’avais oublié de mentionner le sel, on me l’a fait remarquer, j’ai fait l’essai, et en effet, il manquait le sel. 

  3. hé oui, c’est une recette digitale et je n’en avais rien dit. 

  4. je cause bien la cuisine hein ? L’appareil, c’est le truc que vous êtes en train de préparer, une sauce, une purée, une pâte, etc. 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.